La prospérité | Favoriser le bien être financier du personnel

/ Par Groupe Assurance Cowan

En tant qu’employeur, vous ne gérez pas seulement une entreprise; vous avez également la possibilité d’améliorer l’avenir financier de vos employé(e)s. Bien qu’il incombe avant tout à vos employé(e)s de planifier leur retraite, votre soutien peut être déterminant. En leur offrant des outils, des conseils et des cotisations complémentaires, vous leur donnez les moyens de faire des choix éclairés en vue d’un bon avenir financier. Investir dans l’avenir financier de vos employé(e)s, c’est investir dans la réussite globale de votre organisation. 

Aidez vos employé(e)s à comprendre les sources de revenus de retraite

Il est essentiel que vous aidiez vos employés à comprendre d’où proviendront leurs revenus de retraite. En leur présentant les différentes sources de revenus à la retraite, vous pouvez les aider à prendre des décisions financières plus éclairées. Des programmes gouvernementaux tels que le Régime de pensions du Canada (RPC) et la Sécurité de la vieillesse (SV) aux initiatives parrainées par l’employeur et à l’épargne personnelle, l’adoption d’une approche globale garantit la sécurité financière pendant la retraite.

Si une personne commence à recevoir des prestations de retraite en 2024, à l’âge de 65 ans, alors son versement mensuel maximal au titre du RPC sera de 1 364,60 $1. Ce montant représente le montant le plus élevé que vous pouvez recevoir si vous avez versé les cotisations maximales au titre du RPC tout au long de vos années de travail. Cependant, en janvier 2024, les Canadiens et Canadiennes ont reçu un paiement mensuel moyen de 831,92 $ au titre du RPC2. Le paiement moyen est inférieur au versement maximal, parce que ce ne sont pas toutes les personnes qui maximisent leurs cotisations au titre du RPC pendant l’ensemble de leurs années de travail. Différents facteurs peuvent contribuer à réduire le montant des prestations du RPC, comme le fait d’être nouvellement arrivé au Canada, d’avoir pris des congés prolongés ou d’avoir connu des périodes sans emploi.

Régimes d’épargne et de retraite adaptés aux besoins de votre organization.

La pension de la SV est une prestation mensuelle versée aux Canadiennes et aux Canadiens âgés de 65 ans et plus. On détermine le montant de la SV selon divers facteurs, notamment l’âge (65 ans ou plus), la durée de la période de résidence au Canada après l’âge de 18 ans et les revenus. En 2024, le versement mensuel maximal au titre de la SV est de 713,34 $ pour les personnes âgées de 65 à 74 ans3. Si vous avez 75 ans ou plus, le versement maximal passe à 784,67 $4. Toutefois, il est important de noter que les montants combinés du RPC et de la SV peuvent ne pas suffire pour assumer les dépenses quotidiennes, sans parler de celles qui se rapportent aux autres aspirations liées à la retraite.

L’épargne-retraite est importante pour compléter les revenus provenant des programmes gouvernementaux et pour veiller à ce que vos employé(e)s disposent de suffisamment d’argent pour faire ce qu’ils aiment pendant leur retraite. Pour y parvenir, ces derniers doivent maximiser leur programme de groupe, en plus d’épargner des montants supplémentaires dans leurs comptes personnels.

Cotisations complémentaires de l’employeur

Les régimes d’épargne retraite collectifs, tels que les régimes enregistrés d’épargne retraite (REER), permettent aux employé(e)s d’investir dans leur avenir financier. Les employeurs peuvent contribuer aux démarches d’épargnes de leur personnel grâce à un programme d’abondement. Par exemple, si votre employé verse 5 % de son salaire au plan, votre entreprise peut verser 5 % de plus. Des organisations externes gèrent généralement ces programmes, qui sont exclusivement réservés aux employés de votre entreprise. Les cotisations versées par l’employeur dans le cadre d’un programme d’abondement créent un scénario gagnant-gagnant : les salariés épargnent plus efficacement en vue de leur retraite, et les entreprises attirent et retiennent les meilleurs talents en leur offrant des prestations de retraite intéressantes dans le cadre de leur rémunération globale.

Comprendre les répercussions des retraits anticipés

Lorsqu’il s’agit de planifier la retraite, l’un des objectifs clés est de reporter les impôts jusqu’à ce que les fonds soient retirés pendant les années de retraite. Mais il faut également prendre compte de certains éléments essentiels.

Les membres du personnel qui cotisent à un REER ou à un régime de retraite allouent des fonds pour une croissance à long terme. Ils ne récupéreront pas leurs droits de cotisation s’ils se retirent prématurément de ces produits enregistrés, de sorte que tout retrait réduit les droits de cotisation permis pour les années à venir.

Des répercussions fiscales s’appliquent lorsque les membres de votre personnel retirent des fonds de votre REER ou de votre fonds de pension. La retenue d’impôt à la source, telle que définie par l’Agence du revenu du Canada (ARC), s’applique à ces retraits, et vos employé(e)s devront déclarer le montant retiré en tant que revenu pour l’année où il a été retiré.

Prenons l’exemple d’un participant de 30 ans qui gagne 50 000 $ par an et qui a déjà épargné 20 000 $. Ce participant verse 10 % de son salaire dans son REER, retire 5 000 $ à l’âge de 30 ans et bénéficie d’un taux de rendement net estimé à 5 %. En retirant 5 000 $ par anticipation de ses REER, le montant final de son épargne est de 525 401,76 $ après environ 33 ans. Toutefois, si le participant décide de ne pas retirer 5 000 $, son épargne passe à 551 668,50 $. En retirant prématurément 5 000 $ de son REER, le participant se prive d’une croissance de 26 266,74 $ et d’économies d’impôt potentielles5.

Devenez un champion de la planification de la retraite

En tant qu’employeur, faites la promotion d’une planification responsable de la retraite sur votre lieu de travail en vous appuyant sur les points suivants.

  • La consistance est importante. Même si elles sont modestes, des cotisations régulières aident vos employé(e)s à se constituer un patrimoine au fil du temps.
  • Le plus tôt, le mieux. Plus vos employé(e)s cotisent tôt, plus leurs investissements ont le temps de fructifier.
  • Les avantages des comptes libres d’impôt. Vos employé(e)s devraient tirer profit des avantages des comptes de retraite libres d’impôt.
  • L’adaptation, au fur et à mesure. Au fur et à mesure que la situation financière de vos employé(e)s s’améliore, ces derniers devraient envisager d’augmenter progressivement leurs cotisations.

N’oubliez pas que chaque dollar épargné aujourd’hui contribue à rendre le compte épargne de demain plus imposant. Par exemple, sur une période de 25 ans, une cotisation mensuelle supplémentaire de 50 $ peut atteindre 29 287 $, et une cotisation mensuelle supplémentaire de 175 $ peut atteindre 102 504 $6. Ces chiffres sont fondés sur des cotisations investies mensuellement, avec un rendement de 5 % sur 25 ans. Qu’il s’agisse de 50 $ ou de 175 $, ces petites contributions supplémentaires peuvent avoir une influence significative sur l’avenir financier des membres de votre personnel. Même s’il est tentant de puiser dans l’épargne retraite un peu plus tôt, il ne faut pas oublier que cela a un coût. Les membres du personnel devraient réfléchir à deux fois avant de retirer des fonds de façon anticipée; ils s’en remercieront plus tard.

Chez Cowan, nous proposons Ça clique, un service qui aide votre personnel à s’y retrouver dans les complexités de son régime de retraite au travail. Le programme Ça clique est gratuit, confidentiel et offert à toutes les personnes qui participent au régime de retraite de l’entreprise, quelle que soit leur classe ou leur division. Si les membres de votre personnel ont des questions sur le versement de cotisations mensuelles supplémentaires ou s’ils envisagent d’effectuer un retrait, notre équipe peut les aider.

Sources

  1. Gouvernement du Canada (2 avril 2024). Le Régime de pensions du Canada – Aperçu, extrait du lien.
  2. Gouvernement du Canada (2 avril 2024). Le Régime de pensions du Canada – Aperçu, extrait du lien.
  3. Gouvernement du Canada (2 avril 2024). Pension de la Sécurité de vieillesse, extrait du lien.
  4. Gouvernement du Canada (2 avril 2024). Pension de la Sécurité de vieillesse, extrait du lien.
  5. Manuvie (septembre 2020). Combien ça coûte de retirer de l’argent de son REER? [Infographie]
  6. Manuvie (novembre 2020). Donnez un coup de pouce à votre plan de retraite. [Infographie]
 

Les dernières publications

Crédit commercial : s’assurer ou s’autoassurer?

Crédit commercial : s’assurer ou s’autoassurer?

Le coût d’une assurance n’est pas la seule valeur pertinente; il faut également prendre en compte le bourbier qui accompagne le blocage de revenus des […]

[Lire la suite]
Douze années d’excellence – Douze raisons pour lesquelles le Groupe Assurance Cowan est l’une des sociétés les mieux gérées au Canada

Douze années d’excellence – Douze raisons pour lesquelles le Groupe Assurance Cowan est l’une des sociétés les mieux gérées au Canada

Le Groupe Assurance Cowan est un modèle d’excellence et de fiabilité dans le domaine du courtage et de la consultation au Canada. Cette année marque notre […]

[Lire la suite]
L’importance d’un lieu de travail empreint de compassion

L’importance d’un lieu de travail empreint de compassion

Les demandes d’invalidité liées à la santé mentale sont passées au premier plan et constituent désormais la première cause de demande d’invalidité. […]

[Lire la suite]